• Facebook
  • LinkedIn
  • YouTube
  • TikTok

L’aménagement du logement pour bien vieillir et rester chez soi en toute sérénité


Les retraités souhaitent majoritairement poursuivre leur vie à domicile. Cependant, un lieu rempli de souvenirs et de repères familiers demande des aménagements spécifiques selon les besoins de chacun.

Nous proposons ici un petit tour d’horizon sur les adaptations nécessaires pour vivre chez soi en toute sérénité.




Pourquoi des aménagements adaptés pour les séniors ?


Vieillir doit être vécu positivement. C’est un voyage où chacun va trouver de nouvelles ressources pour pallier aux conséquences du vieillissement. Nous ne sommes pas égaux en matière de santé.


On note cependant des difficultés liées à l’avancée de l’âge :

- se déplacer et à franchir des dénivelés,

- rester debout et garder d’équilibre,

- se baisser et se relever,

- exécuter des opérations précises …




De la salle de bain à la cuisine, des solutions pour mieux vivre chez soi


La salle de bain est le premier lieu à sécuriser avec la pose d’une douche plain-pied ou d’une baignoire à porte et l’installation de sièges de bain.


Les tapis antidérapants sont recommandés ainsi que des barres d’appui et des robinets mitigeurs pour éviter les brûlures.


Dans la cuisine, il est préférable de d’installer les placards avec des portes coulissantes, de les aménager d’un éclairage intérieur, de s’équiper de plaques à induction plus sécurisantes qu’un feu à gaz.


Monter un escalier peut s’avérer difficile et dangereux. Dans certains cas, la pose d’un monte-escalier est un élément fondamental pour conserver la jouissance de son logement en toute sécurité.


Dans le salon, un fauteuil releveur électrique apporte à la fois du confort et une aide précieuse pour quitter son siège avec aisance. Il offre beaucoup d’avantages : décompression des vertèbres, évitement des escarres, amélioration de la circulation sanguine.


Aujourd’hui, de nombreux modèles de fauteuils releveurs s’adaptent à la décoration intérieure. Même si le choix du fauteuil s’oriente en priorité sur des critères de confort, il ne faut pas négliger l’esthétique.



La domotique apporte aussi une aide sécuritaire et confortable avec l’installation d’éclairages détecteurs de présence ou la fermeture automatique des volets.

N’oublions pas les services des mairies qui proposent des bracelets d’alerte reliés directement à une agence d’intervention à domicile et aux pompiers.

 

Quelles sont les principales aides financières pour le maintien à domicile des personnes âgées ?


Tous ces aménagements ont un coût et différentes formes de financement contribuent à s’équiper.

L'APA

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) est une aide sociale, pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Elle est versée par le département qui peut prendre en charge les adaptations du logement, l’achat des aides techniques et au confort, mais aussi les prestations de services à domicile et la téléalarme.

Pour en bénéficier, une équipe médico-sociale du service autonomie détermine le degré de dépendance. Ceci valide l’éligibilité à cet accompagnement financier pérenne.

Le dossier est disponible sur le site du Département (à télécharger) ou s’adresser auprès des services sociaux de la mairie.

LE CREDIT D'IMPÔT

Plusieurs équipements (douche, baignoire, monte-escalier, plateforme élévatrice) sont éligibles au crédit d’impôt de 25% proposé par l’État. Pour l’aide à l’aménagement de la salle de bain, certaines conditions sont nécessaires : soit bénéficier de l’APA ou être en situation de handicap ou d’invalidité. Par contre, pour l’amélioration de l’accessibilité (monte-escalier par exemple), tous les séniors sont éligibles à cet avantage fiscal.

La liste des aménagements bénéficiant de ce crédit d’impôt est consultable sur le site officiel du gouvernement.

L'ANAH

L’agence nationale de l’habitat (ANAH) est un établissement public qui propose des aides financières pour l’aménagement des logements (construction datant de plus de 15 ans). Ces aides permettent le maintien à domicile des personnes âgées de plus de 60 ans sous condition de revenus, du degré de dépendance et/ou d’handicap.

L’ANAH peut intervenir concernant des adaptations du logement : monte-escalier, pose de douche à l’italienne et de volets roulants ou encore l’élargissement des portes… tout ce qui favorise l’accessibilité au logement. Un ergothérapeute en relève au préalable la nécessité. Pour en faire la demande, il suffit de contacter l’antenne départementale de l’ANAH dont dépend la personne intéressée.


 

Dans l’avenir, on peut raisonnablement penser que le plan grand âge favorisera le maintien à domicile de tous ceux qui en éprouvent le désir.

Il semble nécessaire de considérer ce coût comme un investissement pour continuer à demeurer chez soi dans le confort et si possible en bonne santé.


43 vues0 commentaire